Actualités

Allier l'utile à l'agréable avec les Journées Architectures à Vivre
Nos coups de coeur - 26/06/2014

Mère au foyer, Sandrine a entamé notre formation en décoration intérieure fin 2012. Naturellement fort occupée par ses responsabilités familiales, elle est également engagée par une activité professionnelle saisonnière à la montagne l'hiver. C'est la souplesse de la formation à distance proposée par edaa qui lui permet d'avancer à son rythme, que ce soit pour organiser chaque journée ou planifier l'ensemble de son année.

Grande fidèle de la Page Facebook de l’école, elle y a repéré une belle opportunité en découvrant les Journées Architectures à Vivre: une occasion unique pour se changer agréablement les idées, tout en imaginant la teneur de ses interventions futures et ainsi explorer sans risque la filière qu’elle souhaite, à terme, intégrer en tant que professionnelle de la décoration.

Comment vous êtes-vous organisée pour profiter de ces Journées Architectures à Vivre?

C’est toujours un peu délicat pour que mon fils puisse être gardé, mais il m’était d’avis de m’organiser au mieux pour que ça puisse se faire; ça aura été sur le fil, mais j’ai pu au final m’aménager un moment à moi, ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé!

Et puis j’ai pu bénéficier d’une visite vraiment très confortable. J’ai profité à plein d’une visite de chantier exceptionnel: ça motive énormément que de voir de si belles choses!

Comment s’est déroulée votre visite?

Il s’agissait de la réhabilitation haut de gamme d’une grange ancienne, qui est actuellement transformée en chalet pour les vacances. C’est le menuisier, qui a été adorable, qui nous a fait faire le tour: il nous a expliqué divers aspects techniques qui étaient passionnants. Et de manière générale, je me suis rendue compte qu’un cas concret comme celui-ci permettait vraiment de stimuler son inspiration et sa créativité.

Et comment vous êtes-vous sentie dans cet environnement?

Cette visite m’a fait un bien fou! C’était particulièrement enthousiasmant de voir les choses se faire et ainsi envisager la part que l’on pourrait y avoir. Même si j’ai gardé ça pour moi, je me suis tout de suite imaginée dans mon future rôle de décoratrice: comment je me serais comportée avec le client ou avec les autres professionnel(le)s; je me suis remémorée ce que j’ai appris dans les cours et j’ai commencé à dessiner mentalement ce qu’aurait pu être mon premier diagnostic, ce que j’aurai pu faire comme propositions en matière de gestion de la lumière, de choix de matériaux ou de couleurs. C’était vraiment une super expérience qui m’a permis de relier ce que j’ai vu en formation et la manière dont ça se passe sur le terrain.

Et vous voyez les choses comment pour la suite?

Je suis encore loin d’avoir bouclé ma formation et j’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Je pense surtout aux difficultés que je rencontre au niveau de la représentation en perspective: cela demande une discipline de fer quand on démarre comme moi de zéro. Mais je ne désespère pas de devenir autonome sur ce point: je tâche de suivre les conseils du service pédagogique en m’exerçant au quotidien, car cette compétence est une clé indispensable pour être en capacité de véhiculer tout ce que j’ai en tête. Ce qui est sûr, c’est que cette visite a été très enrichissante, et que je brûle de pouvoir m’y mettre concrètement!

A voir: le portofolio complet du chalet sur le site www.architectes.org.

Journées Architectures à Vivre 2014

Remerciements: Simon JÉZÉQUEL.

Catégories :

 est un établissement privé d’enseignement à distance, soumis au contrôle pédagogique de l’Etat.